Anxiété dans les transports en commun: que faire ?

Les transports en commun peuvent faciliter les déplacements à l’intérieur comme à l’extérieur de la ville. Néanmoins il n’est pas rare que les usagers soient confrontés à un haut niveau de stress qui, n’est pas négligeable.

Cet article vous donne quelques idées sur la manière d’évacuer le stress pendant vos déplacements dans les transports en commun.

Anxiété dans les transports en commun: que faire ?

L’anxiété dans les transports en commun

Le transport en commun est un moyen de déplacement très utilisé en zone urbaine. Toutefois, cela ne reste pas sans conséquences. En réalité le fait de redouter un retard au boulot, d’imaginer une potentielle panne, ou de craindre un quelconque accident, augmente le niveau de stress.

Les inconforts surtout en période de pointe sont des facteurs anxiogènes. L’on ne se rend pas forcément compte de sa gravité au début. Cependant, au fil du temps, lorsque ce type de stress devient quotidien, l’on s’aperçoit alors qu’il est assez dangereux pour la personne qui le subit !

L’anxiété est un stress continu aux actions dangereuses sur la santé ; et ces effets peuvent même s’avérer irréversibles. À première vue, cela n’a l’air de rien mais l’anxiété associée au transport en commun peut être à la base des hypertensions, des AVC.

Elle peut aussi causer des infarctus du myocarde, de même que plusieurs autres troubles, moins graves mais, constituant tout de même des sources de réelles souffrances pour les usagers.

Que faire face au stress des transports publics ?

Les journées de travail peuvent être stressantes ; il n’est donc pas question d’en rajouter avec le transport en commun ! Lorsque le bus ou le métro est plein à craquer, vous ne disposez plus vraiment d’espace pour vous, l’air y est presque irrespirable.

De plus, le bruit ne permet pas du tout une ambiance de tout repos. Eh bien sachez, que tout cela suffit pour que vous soyez anxieux.

Ainsi, vous pouvez adopter des gestes simples qui vous éloigneront de ce genre de stress.

  • Une profonde respiration

Respirer profondément vous permet de relâcher les tensions de votre corps. C’est un exercice reconnu par sa capacité à abaisser votre niveau de stress. Vous pouvez aussi essayer la sophrologie, qui est un exercice basé sur la respiration profonde.

Elle vous donne la sensation de vous libérer des pensées négatives ainsi que des émotions qui vous habitent.

  • Évadez-vous par la musique ou la radio

Écouter la musique ou la radio grâce à vos écouteurs peut vous couper du bruit qui règne au sein du métro ou du bus. Il suffira de rester concentré sur ce que vous suivez ou entendez et vous aurez un moment à vous.

  • Imaginez-vous ailleurs

Personne n’aime être mal à l’aise dans un environnement. De ce fait, lorsque vous ne vous sentez pas à votre aise dans un transport en commun, vous avez juste à fermer les yeux et à vous imaginer ailleurs.

Pensez à un souvenir qui vous procure une bonne sensation, et qui vous place dans un état d’esprit qui vous permet d’aller mieux.

  • Utilisez si possible un anxiolytique

Si vous êtes souvent anxieux quand vous prenez le bus ou le tram, et que les astuces naturelles n’arrivent pas à vous calmer alors pensez à garder sur vous un anxiolytique. Cela vous permettra de vous détendre rapidement.

Un flacon d’huile essentielle par exemple, est très discret et facilement transportable. De ce fait, vous pouvez garder sur vous un peu d’huile essentielle de lavande. Ainsi, quand vous sentirez le stress monter, vous en ferez usage.

Vous ne pouvez rien changer à l’inconfort régénéré par les transports en commun. Néanmoins, ces quelques conseils vous éviteront d’être soumis à l’anxiété.

Par ailleurs, l’anxiété étant un état de stress pouvant conduire à d’autres maux, vous éviterez par la même occasion tous les maux qui y sont associés.


Articles connexes :

Comment devenir un nomade digital sans stress ?